Les 3 branches

Définitions de chacune des branches :

La branche sacerdotale :

Les prêtres et les futurs prêtres de la Fraternité Apostolique Saint Benoît-Joseph Labres sont choisis et appelés par le Père pour être bénédiction pour son peuple. Dans le Mystère de son Incarnation, Jésus, le Fils bien-aimé, leur donne part à la réalisation de la Volonté du Père qui veut que tous ses enfants soient sauvés.  Les prêtres et les futurs prêtres sont des disciples-envoyés pour l’annonce au monde des Mystères du Royaume.  Par le zèle de leur amour pour le Seigneur, ils cherchent à ressembler au Christ en toutes choses car Jésus veut faire de nous des pasteurs selon son Cœur.  Parfois, ils peuvent se sentir dépassés, d’avoir le sentiment qu’ils ne pourront pas suffire à la tâche ou encore celui d’être indigne de cet appel.  C’est alors que tous prennent appui sur le Christ et retrouvent la joie pour le salut des âmes.

La branche de la Vie consacrée :

Dans cette branche, se retrouve des hommes appelés à la vie consacrée et qui ne seront pas ordonnés prêtres.  Certains pourront être diacre et collaboreront, selon le charisme de la Fraternité, à l’accueil des gens, aux sessions de libération et de guérison, à la prière communautaire et aux différentes activités de l’Œuvre.  Ils vivront dans la même maison que les prêtres et partageront le rapport au quotidien dans la joie de l’Esprit.  Ils aideront les personnes à cheminer vers la rencontre du Christ.  Ils faciliteront au gens la rencontre avec le prêtre dans la joie de leur témoignage et de leur vie.  La section masculine de cette branche travaille en étroite collaboration avec la branche sacerdotale et forme avec elle une communion fraternelle de cœur et d’intention.  Leur patron est Saint Benoît-Joseph Labre comme pour les prêtres mais ces derniers auront comme patron secondaire Saint Jean-Marie Vianney dans la Mission pastorale.

La section féminine :                                    

Les vocations féminines à la Vie consacrée dans la Fraternité auront leur propre Maison et vivront selon le charisme de la Fraternité dans une collaboration apostolique et une vie intense de prière.  Elles sont au cœur de la Fraternité.  C’est à elles qu’est demandé d’offrir, de prier et d’unir leurs actions et tout leur être au Cœur Immaculé de Marie au pied de la croix.  Car la Vierge de la crèche est celle qui gardait tous ces évènements dans son Cœur en vue de l’Heure de la Rédemption. Ainsi la section féminine de la Vie consacrée de notre Fraternité est associée au Cœur de Marie et à l’Agneau de Dieu qui sauve le monde.  Cette association est la réalisation ultime du Mystère de l’Incarnation et trouve, dans l’accompagnement indéfectible de Marie au cours de la marche historique de l’Église pour l’avènement du Royaume, un modèle à vivre.  La crèche contenait déjà le Mystère de la Rédemption.  Le plan divin forme un tout que l’on ne peut séparer.  Le Mystère d’anéantissement du Fils de Dieu fait chair est déjà la promesse du Mystère de son exaltation à la droite du Père.  Leur consécration est bien celle de l’humilité, de la pureté et de l’abandon entre les bras du Père.  Le chemin de l’Incarnation sera désormais celui de leur sainteté de vie.  Elles offriront tout pour la sainteté des prêtres de la Fraternité, pour que le Seigneur délie leurs lèvres à la prédication afin qu’ils touchent les cœurs.  Par leurs actes d’amour offerts, leurs sacrifices, la joie de vivre comme les servantes de l’Agneau, elles sauront apporter l’apport féminin dans l’apostolat de la Fraternité.  En priant devant l’Enfant de la crèche comme l’Enfant sacerdotal et de service qui déjà par son corps sauve le monde.  «Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps…. alors j’ai dit «me voici, je viens pour faire ce que tu veux» (He 10,6).  Elles seront unies dans la vie et la prière pour la plus grande gloire du Père.

La branche des familles :

Aux familles et aux couples de la Fraternité …

La famille actualise le Mystère d’Amour qui unit l’homme et la femme comme expression de l’Union du Christ pour son Église.  C’est pourquoi les membres des familles tiennent à cœur la fidélité de la grâce de leur mariage comme signe efficace et actuel de l’union permanente du Christ à son Église.  C’est Lui qui les enseigne.  L’accueil et la pratique de la vie chrétienne sont la clé de voûte de l’appartenance à la Fraternité.  Leur langage et leur agir, en tant que premier témoin de la foi auprès des enfants, font d’eux des catéchètes dans leur maison.  Le Père les a choisis pour le rendre présent auprès de ses enfants.  Les enfants sont le fruit de l’amour et même s’ils étaient sans enfant, Le Père donnera, parmi les gens de leur entourage, de voir en vous un roc inébranlable dans la foi, une douceur dans l’accueil et une joie de vivre dans l’action.  Le chrétien est temple de l’Esprit-Saint et la famille chrétienne est le foyer de son rayonnement.  Leur collaboration précieuse dans l’œuvre d’Évangélisation se fait de plus en plus sentir dans une société qui a mis le Christ en dehors de ses institutions.  Comme au jour de la naissance, il n’a plus de place pour Lui dans les auberges.  Les membres de nos familles en sont le foyer.  Ils sont sa demeure dans la société et contribuent à Lui ouvrir de nouveaux espaces chaque fois qu’ils ouvrent la Parole de Dieu chez eux.  Leur témoignage auprès de leurs propres enfants, leur constance dans la foi vécue à la maison comme au travail, ravivent le désir de la rencontre du Christ.  Ils sont les foyers d’accueil pour permettre aux futurs prêtres et aux membres de la Fraternité de retrouver le support amical qui les renforcent sur le chemin  de l’Évangélisation.  Ils sont l’église domestique du Christ qui rappelle la Sainte Famille de Bethléem.